lundi 28 mars 2011

Au commencement...

Originaire d'une famille de Poitiers, j'ai du dans un premier temps, faire le tour des mes grands parents pour décider de la première branche à explorer.

  • Du coté Maternel :
Ma mère est la fille de Robert Gagnadoux, né en 1915 à Poitiers, et de Marie Léonie Cormier né en 1913 à Preuilly sur Claise (37).
Les Archives de l'Indre et Loire n'étant pas en ligne et ayant peu d'informations sur les ancêtres de mon grand père Gagnadoux, j'ai décidé de mettre de coté pour le moment cette branche de la famille pour me consacrer à la branche coté paternelle.
  • Du coté Paternel :
Mon père est le fils de Maurice Coussay né en 1922 et de  Paulette (Susanne Jeannine) Dubois né en 1924.
Mon grand père Maurice a été abandonné à sa naissance au couvent de Coussay les Bois (près de Chatellerault), ce qui est explique l'origine de notre nom de famille. Après quelques démarches auprès de la Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales de la Vienne, j'ai vite compris que ces recherches ne m'aideraient pas vraiment, et que cette branche de mon arbre généalogique serait beaucoup plus complexe à réaliser, voire même impossible. Je suis d'ailleurs preneur de tout conseil sur la question.

Je me suis donc penché vers la famille maternelle de mon paternel. Et là, les recherches ont été très abondantes. 
Ma grand mère est originaire du village de La Puye (86) et de ses environs, parmi lesquelles, on retrouve les villages de Saint Pierre de Maillé, Cenan (rattachée à la Puye par la suite), La Bussière, Pindray, Lauthiers, et Archigny, village très impliquée dans la vie Acadienne en France.


Je vais donc dans un premier temps, vous parler de ces recherches qui m'ont fait découvrir plusieurs choses fortes intéressantes ! Mais si vos recherches vous ont amenées vers la ville de La Puye, et si vous avez des ancêtres parmi les familles DUBOIS, DESHOULIERES, PERIVIER, BROUARD, FAYOLLE, PAPUCHON (et bien d'autres), nous sommes forcément de lointain cousins, n'hésitez donc pas à me contacter.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire