mercredi 8 juin 2011

Le Mariage de Jeanne et de Nicolas...

Marthe Louise NICOLAS, est la mère des deux jumelles, Suzanne et Christiane, dont la première était la grand mère de ma chère et tendre épouse.

5 générations plus haut dans l'arbre, est né son aieul en 1738, et son père lui a donné le même prénom que lui, coutume O combien courante, sauf que dans ce cas précis, le prénom fait écho au nom de famille puisqu'il s'agit de Nicolas. 
Nous retrouvons donc dans cette branche familiale, bon nombre de Nicolas NICOLAS.

Là où l'anecdote devient croustillante, c'est que ledit Nicolas NICOLAS épousa le 17 Novembre 1760 la demoiselle Jeanne JEANNETTE !

A croire que cela était fait exprès ! Les ascendants directs de ma chère épouse sont donc le dénommé Nicolas NICOLAS et la dénommée Jeanne JEANNETTE !

Ci joint, leur acte de mariage, dans la commune de Fromeréville-les-Vallons en Lorraine ! 
(cliquez sur les images pour les agrandir)


 Je ne vous refais pas la transcription de l'acte car les registres de cette commune sont particulièrement bien tenues et bien conservés, et la lecture est donc tout à fait aisée 
(enfin, si vous voulez tout de même la retranscription, n'hésitez pas à demander).

Il y a deux choses à noter sur cet acte. 
Premièrement, les signatures ! Il est admirable de voir des signatures sur des actes aussi vieux. L'origine de cette famille NICOLAS est relativement modeste (le père est Tissier), et on retrouve ces signatures sur des actes encore plus vieux. Le plus surprenant, c'est que des signatures sont retrouvés sur énormément d'actes, de famille de toute origine sociale. Les archives du Poitou Charentes m'avaient plutôt habitué à des habitants qui ne savaient même pas signés, et je suis donc surpris de l'érudition des citoyens de l'EST.

Deuxièmement, on peut remarquer que le ban du mariage a été publié, le "Mardy onze de Novembre"

Pour information, le jour de la dédicace, est le jour où l'église a reçu  sa "bénédiction", le jour où elle est devenue bien plus qu'un simple bâtiment, mais où elle est devenue un lieu de culte ! 
Et chaque année, cette date anniversaire est célébrée en grandes pompes...

A chaque jour, son petit lot de découverte avec la généalogie....

3 commentaires:

  1. Bonsoir Fred
    C'est super si les gens de l'Est savaient signer,mais le savaient ils vraiment ?
    J'ai trouvé un acte en Bretagne ou le curé dit que le témoin ne peut signer car n'ait pas munit de son modèle !!!
    J'espère ne pas décevoir !!!!

    RépondreSupprimer
  2. Oh il en faudrait plus :)
    Si les personnes avaient un modèle pour les aider à signer, c'est que mes aieux du Poitou n'avaient même pas eu l'idée de s'en faire un :)
    C est vrai que je retrouve énormément de signatures sur les actes de l'Est, et même pour des "simples" laboureurs ou cultivateurs....

    RépondreSupprimer
  3. ceux munit de leur modèle dont je parle sont aussi des simples cultivateurs, laboureurs, journaliers .Si je retrouve un jour cet acte je l'envoie.
    Bon dimanche

    RépondreSupprimer