lundi 6 juin 2011

Pétronille Varinot

Pétronille VARINOT épousa en Novembre 1828 Jean-Baptise PAQUIS.
Ce sont donc les grand parents de Juliette PAQUIS, que l'on peut voir sur la photo dans l'article juste en dessous !

Sur son acte de mariage, on peut lire que Pétronille VARINOT est la fille naturelle de Pétronille VARINOT ! Ce qui signifie qu'elle est née en dehors des sacro-saintes lois du mariage, et que son père ne l'a pas reconnu.

Et effectivement, en partant en quête de son acte de naissance, j'ai eu la confirmation, mais pas que ça....
(vous pouvez cliquer sur les images pour les agrandir)



Je vous retranscrit pour vous faciliter la lecture :)

"Aujourd'hui, vingtième Germinal cinquième année républicaine à quatre heures de l'après midi par devant moi Claude François HENRY, agent de la commune de Savonnières-en-Perthois, chargé  de dresser les actes destinés à constater les actes de naissance, mariage, et décès des citoyens, est comparu en notre domicile la citoyenne Marie VARINOT, sage femme domiciliée en ladite municipalité de Savonnières, assistée de Jean VARINOT, corroyeur âgé de 46 ans et de Pétronille VARINOT âgée de 49 ans, demeurant tous les deux dans la dite municipalité, a déclaré à moi Claude François HENRY que Pétronille VARINOT, fille de Jean VARINOT, a accouché ce dit jour à 8h du matin dans la maison dudit Jean VARINOT d'un enfant femelle qu'il m'a présenté et auquel il a donné le prénom de Pétronille. D'après cette déclaration, que les citoyens Jean VARINOT et Pétronille VARINOT ont déclaré conformes à la vérité, et de la représentation qui m'a été faite de l'enfant dénommé, j'ai rédigé le présent acte.
Ladite Marie VARINOT, sage femme, m'a déclaré que le père de l'enfant se nomme Jean-Baptiste BAUDIN, garçon cultivateur demeurant à Brauvilliers que le dit Jean VARINOT et Pétronille VARINOT ont certifié véridique la dite déclaration.
Le dit Jean VARINOT signe avec moi. La dite Pétronille et la dite Marie VARINOT ont déclaré ne savoir signer. Fait en notre domicile, le jour, mois et année dit."

Et en épluchant les registres, on ne retrouve ni de mariage entre le sieur BAUDIN et la demoiselle VARINOT, et encore moins de reconnaissance de l'enfant. Donc, Pétronille VARINOT a du être élevée par sa seule mère....

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire